Ne donnons pas de chocolat à la fête des Mères!

Nous voici peu après les trois où se vend le plus de chocolat (Saint-Valentin, Journée internationale des droits des femmes et Pâques), mais le public ignore encore les enjeux de santé et de droits de la personne autour de cette substance qu’on associe avec l’innocence de l’enfance et des fêtes heureuses.

Non aux mutilations génitales féminines au Québec

En cette Journée internationale des droits des femmes du 8 mars 2022, des actions doivent être réalisées pour éliminer cette pratique au Québec. En effet, les mutilations génitales féminines (MGF) qui recouvrent l’ensemble des interventions qui consistent à altérer ou à léser les organes génitaux des fillettes et des femmes pour des raisons non médicales constituent une violation de leurs droits, notamment de leurs droits à la santé, à la sécurité et à l’intégrité physique, ainsi que de leur droit à la vie puisque ces pratiques ont parfois des conséquences mortelles.

L’avenir est féministe!

Au fil des années, j’ai fait un superbe constat : les choses bougent, les divers enjeux féministes portent un mouvement d’espoir et d’aller de l’avant. De plus en plus, de jeunes femmes prennent la parole et se mettent en action ou les deux à la fois, pour manifester leur droit d’être et revendiquer l’égalité. Parce que le féminisme, c’est l’égalité peu importe le sexe et le genre.